Do you know your Spirit? 

Do you know the difference between the human spirit and soul?

Popular theology presents a perfect spirit and an evil soul, in other words “to put the flesh to death.” This paradigm does not correspond to the biblical teaching concerning the soul. 

There is no doubt that the soul must be liberated, healed and nourished. This with the ultimate aim of a close synergy between spirit and soul, with the soul serenely submissive to the human spirit, itself submissive to its Creator. 

He designed our spirit in His image. In partnership with the Holy Spirit, who artfully weaves together the principles, virtues, holiness, authority and power of God and who desires to impact all areas of our life. Let’s discover and explore the depths of its many facets, all of this is fascinating. 

I am passionate about the original conception of God. Ultimate intimacy can only be achieved through this Divine design in our spirit. 

Let’s learn together how to take advantage of the design of the human spirit and its formidable abilities. Renewing the intelligence of our spirit, to get rid of our old ways of thinking and living; its a challenge. 

Connaissez-vous votre esprit ?

Connaissez-vous la différence entre l’esprit humain et l’âme ?

La théologie populaire présente un esprit parfait et une âme mauvaise. Ce paradigme ne correspond pas à l’enseignement biblique concernant l’âme.

Il ne fait aucun doute que l’âme doit être libérée, guérie et nourrie. Ceci dans le but ultime d’une synergie étroite entre l’esprit et l’âme, sereinement soumise à l’esprit humain, lui-même soumis à son créateur.

IL a conçu notre esprit à son image, en partenariat avec le Saint-Esprit, qui a l’art de tisser ensemble les principes, les vertus, la sainteté, l’ amour et l’autorité de Dieu, IL désire impacter tous les domaines de notre vie. Découvrir et explorer les profondeurs de la conception de l’esprit humain, de sa formidable capacité et ses multiples facettes, est fascinant.

Renouveler l’intelligence de notre esprit,  est un défi qui impacte notre façon de penser et de vivre.

September 2022

DID

Dissociative Identity Disorder

Life does not end with the offense we have suffered, nor does it get swallowed up by the offense.

The wound, however serious – a stolen childhood, the loss of a baby, a divorce – does not empty life. Life always remains sovereign and vibrant.

To open up to a new life, to undertake new projects, is to live life to the fullest, it is a true journey of self-knowledge that is neither easy nor magical.

Discovering new ways to succeed, moving forward, discovering one’s potential,  and starting over when we fail all become a force that helps us reformat our hard drive of the fear of failure!

Light is the structure our inner being, it is the essence that illuminates our spirit, develops our identity and gives us the freedom to choose.

Each of our choices, our actions, can result in either rapid destruction, slow deterioration, status quo, improvement or radical growth.

Personally, I have chosen the latter option to reorganize my lifestyle, I have legitimized my spirit which gives it meaning and coherence that allows me to evaluate the ambiguity and rightness of my choices every time I make a decision.

The Holy Spirit working with the human spirit can often do in minutes what takes years to accomplish in traditional therapy.

Life is a conglomeration of interconnected moments of growth and experience that build upon each other over time. When a person has DID (dissociative identity disorder), they are internally divided and cannot cope with the normal, cumulative aspects of life. This disorder usually develops in people who have experienced intense physical or mental spiritual suffering before the age of 5.

In Dissociative Identity Disorder, mental functions normally linked in an individual are separated from each other. This can involve perception, memory, and/or even a sense of identity and existence.

In practical terms, people most often dissociate in life-threatening situations. A “part” of what has been experienced is then temporarily excluded from everyday consciousness, and this “part” can remain frozen in time where the trauma occurred, while other parts of the person’s mind continue to evolve, grow, learn and move forward in life.

For example: An adult of 50 years old who had a traumatic childhood, hidden from his adult part, misses memories and sometimes emotions of his traumatic childhood because the “young part” has dissociated, trapped in the pain of his memories.

In my book “From Terror to Grace,” I recount my own experience of trauma as a young child and how, as an adult, I began to remember the horrors I had long forgotten. When I met “little Daniele”, a part of my own consciousness that had remained frozen in time and trauma came back to life until the traumatic experiences that caused little Daniele’s dissociation became mine.

In traditional therapy, this process can take decades. In working with people with DID (Dissociative Identity Disorder) we have found that we can sometimes quickly reestablish these connections so that the experiences can be shared and healing can progress. When these “parts” are discovered and stabilized, we can query the human spirit in partnership with the Holy Spirit to see if they are indeed frozen in time. We can then ask the Holy Spirit to remove the structures that hold these parts frozen and grow them to the appropriate age where they can reconnect with other parts.

Personally, it took me a long time to become aware of my limiting belief structures.

Since the age of three and even later, I have experienced moments of great danger. Survival to escape the terror that was eating me alive was my daily routine. Dissociation was my lifeline.

Without knowing it, I had built my life on thought structures that had long limited the knowledge of who I am.

For example, here is one of the beliefs that limited the growth of my spirit :
“When I am in pain, I must not show my emotions or they will take advantage of me to abuse me even more. I must be strong and not show that I am in pain, lest I be crushed even more.

Believing this, however, limited me.

Take the example of Lina, who was raped at the age of five. The perceptions of a five year old are very different from those of an adult.

The Holy Spirit, working with the human spirit, can take this frozen-in-time, highly traumatized part and within minutes, bring her to an age where she is then able to share her knowledge and experiences with her adult parts, completely changing the dynamics of her situation.

This method is not a panacea and does not apply to all situations. The Holy Spirit is not limited to one method or process, we always try to follow the path of Grace where He leads us.

TDI

Troubles Dissociatif de l’identité 

La vie ne s’arrête pas à l’offense que nous avons subie, elle ne se laisse pas non plus engloutir par l’offense.

La blessure, aussi grave soit-elle – une enfance volée, la perte d’un bébé, un divorce – ne vide pas la vie. La vie reste toujours souveraine et vibrante.

S’ouvrir à une nouvelle vie, entreprendre de nouveaux projets, c’est vivre pleinement sa vie, c’est un véritable voyage de connaissance de soi qui n’est ni facile ni magique.

Découvrir de nouvelles façons de réussir, aller de l’avant, découvrir son potentiel, accepter de recommencer quand nous échouons devient alors une force qui nous aide à deformater le disque dur de la peur de l’échec !

La lumière structure notre être intérieur, elle est l’essence qui illumine notre esprit, développe notre identité et lui donne la liberté de choisir.

Chacun de nos choix, de nos actions peut entraîner soit une destruction rapide, une détérioration lente, un statu quo, une amélioration ou une croissance radicale.

Personnellement j’ai choisi cette dernière option pour réorganiser mon style de vie, j’ai légitimé mon esprit qui lui donne sens et cohérence qui me permet d’évaluer l’ambiguïté et la justesse de mes choix chaque fois que je prends une décision.

Le Saint-Esprit travaillant avec l’esprit humain peut souvent faire en quelques minutes ce qui prend des années à accomplir dans une thérapie traditionnelle.

La vie est un conglomérat de moments de croissance et d’expériences interconnectés qui se construisent les uns sur les autres au fil du temps. Lorsqu’une personne souffre d’un TDI (trouble dissociatif de l’identité), elle est intérieurement divisée et ne peut faire face aux aspects normaux et cumulatifs de la vie. Ce trouble se développe généralement chez les personnes qui ont connu une souffrance spirituelle physique ou mentale intense avant l’âge de 5 ans.

Dans le trouble dissociatif de l’identité, les fonctions mentales normalement liées chez un individu sont séparées les unes des autres. Cela peut concerner la perception, la mémoire, et/ou même le sentiment d’identité et d’existence.

Concrètement, les personnes se dissocient le plus souvent dans des situations où leur vie est en danger. Une “partie” de ce qui a été vécu est alors temporairement exclue de la conscience quotidienne, et cette “partie” peut rester figée dans le temps là où le drame s’est passé, tandis que les autres parties de l’esprit de la personne continuent d’évoluer, de grandir, d’apprendre et d’avancer dans la vie.

Par exemple : Un adulte d’une cinquantaine d’années qui a eu une enfance traumatisante, caché à sa partie adulte, il lui manque des souvenirs et parfois des émotions de son enfance traumatisante parce que la “partie jeune” s’est dissociée, piégée dans la douleur de ses souvenirs.

Dans mon livre “De la terreur à la grâce“, je raconte ma propre expérience du traumatisme en tant que jeune enfant et comment, à l’âge adulte, j’ai commencé à me souvenir des horreurs que j’avais longtemps oubliées. Quand j’ai rencontré la petite Danièle, une partie de ma propre conscience restée figée dans le temps et le traumatisme a repris vie jusqu’à ce que les expériences traumatisantes à l’origine de la dissociation de la petite Daniele deviennent miennes.

Dans une thérapie traditionnelle, ce processus peut prendre des décennies. En travaillant avec des personnes atteintes du TDI (Troubles Dissociatif de l’Identité) nous avons constaté que nous pouvons parfois rétablir rapidement ces connexions afin que les expériences puissent être partagées et que la guérison puisse progresser. Lorsque ces “parties” sont découvertes et stabilisées, nous pouvons interroger l’esprit humain en partenariat avec le Saint-Esprit pour voir si elles sont effectivement figées dans le temps. Nous pouvons alors demander à l’Esprit Saint de supprimer les structures qui maintiennent ces parties figées et de les faire grandir jusqu’à l’âge approprié où elles pourront se reconnecter avec d’autres parties.

Personnellement, il m’a fallu beaucoup de temps pour prendre conscience de mes structures de croyances limitantes.

Depuis l’âge de trois ans et même plus tard, j’ai vécu des moments de grand danger. Survivre était mon quotidien pour échapper à la terreur qui me dévorait vivante. La dissociation était ma bouée de survie.

Sans le savoir, j’avais construit ma vie sur des structures de pensées qui ont longtemps limité la connaissance de qui je suis.

Par exemple, voici l’une des croyances qui ont limité la croissance de mon esprit :

“Lorsque je souffre, je ne dois pas montrer mes émotions, sinon on  profitera de m’abuser encore plus. Je dois être fort et ne pas montrer que j’ai mal, de peur d’être encore plus écrasée.

Croire cela, cependant, me limitait.

Prenons l’exemple de Lina, qui a été violée à l’âge de cinq ans. Les perceptions d’un enfant de cinq ans sont très différentes de celles d’un adulte. 

Le Saint-Esprit, en travaillant avec l’esprit humain, peut prendre cette partie figée dans le temps, fortement traumatisée, et, en quelques minutes, la ramener à un âge où elle est alors capable de partager ses connaissances et ses expériences avec ses parties adultes, ce qui change complètement la dynamique de sa situation.
Cette méthode n’est pas une panacée et ne s’applique pas à toutes les situations. Le Saint-Esprit n’est pas limité à une seule méthode ou à un seul processus, nous essayons toujours de suivre le chemin de la Grâce la où Elle nous conduit.